Bienvenue à

GWAD'ANBA BWA

Rando Gwad'Anba Bwa aux Bains Chauds du Matouba

Saint Claude, le 25 janvier 2015

En images :

 

attention ça glisse Attention sa glisse…

Partis à 7h30 depuis la jolie chapelle des Eaux Vives à  Papaye, au milieu des jardins de cives, les 33 randonneurs de Gwad anba bwa, se sont vite retrouvés confrontés au relief tourmenté, montées sévères et boueuses, racines glissantes,  descentes techniques et traversées de ravines.

 

Arrivée aux Bains Chauds arrivée aux Bains Chauds

Après plus d’une heure de marche sous l’épais manteau de la forêt dense humide et ses grands arbres (fougères arborescentes, gommiers blancs, palétuviers jaunes, marbris), le groupe débouche sur la clairière qui fut dégagée en 1965 pour les travaux de captage de la source chaude…

 

Sur les lieux de captage Sur les lieux du captage

Nous sommes à 1070 mètres d’altitude, dans la petite cabane, les eaux chaudes aux propriétés magnésiques et soufrées sont captées à 60 degrés. Elles vont alimenter le centre thermal des Eaux-Vives à Papaye, trois kilomètres plus bas en vue de traitements thérapeutiques (O.R.L., rhumatologie et dermatologie).

 

Retour par la Trace Victor Hugues Retour par la trace Victor Hugues.

Au retour, la traversée de la Rivière Rouge et ses jolies cuvettes d’eaux cristallines invite au bain rafraichissant. Le groupe rejoint la trace Victor-Hugues et sa longue descente qui mène à la Maison forestière de Matouba.

Dans 15 jours changement de décor, nous serons sur les sentiers secs de la Grande Terre, sur la trace Delanoë entre Saint-François et Moule.

 

Texte et images : Daniel Dulin. 

Paru dans le France Antilles du 29 janvier 2015